Délégationde Mayotte

L’atelier théâtre du centre Nyamba

Les jeunes de l’atelier théâtre du centre Nyamba ont reconstitué une audience dans l’enceinte du tribunal correctionnel de Mamoudzou, le 8 décembre 2015. Ils ont interprété cette pièce afin de mieux faire comprendre le mécanisme de la justice.

atelier théâtre du centre Nyamba

publié en juin 2016

Hadija est une jeune femme des Comores, déterminée et heureuse de vivre à Mayotte avec les siens. Elle n’a pas choisi son cadre de vie, et encore moins les circonstances qui l’ont amenée sur cette île.

Elle fait partie de la centaine de jeunes déscolarisés de 16 à 25 ans accueillis au centre Nyamba du Secours Catholique-Caritas France de Mayotte. Là, elle y trouve une écoute ainsi qu’un accompagnement quant à ses projets tant personnels que professionnels.

Hadija participe activement aux productions de l’atelier théâtre Nyamba. Cet atelier permet aux jeunes de mieux comprendre la notion du « vivre ensemble », tellement importante au sein de notre centre de formation ainsi que sur notre île, riche de ses cultures différentes.

Hadija a assuré un rôle majeur dans la pièce. Elle et ses camarades élaborent, écrivent et interprètent de courtes scènes qui font partie des thèmes de leur environnement de tous les jours. Ils sont aidés en cela par les bénévoles qui les « coachent ».

Mardi 8 décembre 2015, l’atelier théâtre du centre Nyamba a présenté dans l’enceinte du tribunal de première instance de Mamoudzou la reconstitution d’un procès devant le tribunal correctionnel, procès concernant une affaire d’agression sexuelle contre une mineure.

Il s’agit d’une affaire jugée définitivement par le tribunal afin que les jeunes comprennent l’efficience de la procédure pénale qu’applique la justice. Les noms, les dates, les lieux ont été totalement modifiés afin de respecter l’anonymat de la victime et du prévenu.

Cette pièce de théâtre a été interprétée dans la salle d’audience du tribunal de première instance pour permettre aux jeunes du centre Nyamba et au public invité de prendre toute la mesure de l’action de la justice dans des affaires aussi graves que les relations sexuelles non consenties, dont sont victimes beaucoup de femmes sur l’île. Ils ont aussi voulu témoigner de leur vécu.

Nous avons invité à cette représentation nos partenaires institutionnels de la préfecture, des services de l’État, de la justice, des collectivités locales et départementales, des membres des associations de Mayotte, ainsi que des membres de la presse.

Cette reconstitution d’audience a été filmée afin d’être diffusée auprès de lycéens dans des structures éducatives de Mayotte. La finalité de cette action est le partage, pour ouvrir le chemin de la réflexion de nos jeunes vers le « vivre ensemble » et le respect de tous ; de tous nos jeunes.

Imprimer cette page

Portfolio